Réticences culbutées

Réticente, elle était réticente.

— Une décapotable ? Enfin franchement, que veux-tu que nous fassions d’une décapotable ?

— Oh mais… tout un tas de choses, tu verras ! avait-il affirmé, et son sourire promettait davantage.

Ce ne fut pas facile, cela prit quelques mois.
Il lui fallut user de persuasion – il n’en manquait pas.
Il affuta ses arguments, la travailla au corps et se montra si convaincant qu’elle finit par céder.

Etude de marché, discussions en famille, comparaisons, choix du modèle, puis veille attentive précédant la sélection.
Ces étapes préalables ne la captivèrent pas.
Il géra tout cela, puis vint l’achat.

Un soir de printemps il rentra au volant d’une adorable MX5 rouge.

Déjà conquise par l’homme il y a trente ans, elle tomba amoureuse de ce petit roadster écarlate qu’aussitôt elle baptisa cabriolet-olé.

Elle n’allait pas le regretter.

 

[Credit image : Laure Chevalier Sommervogel]

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s