Sport d’amour toujours

Si je pratique des sports ?
Sports intenses, à haut niveau d’intensité, bien sûr, et si celui-ci baisse, de le refaire je m’empresse.

Je pédale et pas que dans la choucroute.
Je rame grave souvent mais j’arrive à bon port.
Du gainage pour recentrer ce qui viendrait à se disperser si vigilante je n’étais.
Sports de combat jamais, je déteste me battre.
J’évite les hauts débats, tensions musculaires assurées.
Je nage entre deux eaux, plongée comprise, en apnée s’il le faut.
Je danse avec ardeur, depuis toujours j’adore, dès qu’un bon rythme pointe, rock bien cadencé, chaloupé s’il en est, je ne tiens plus en place.
Je ne cours pas : je galope, sans jamais m’essouffler.
Nul besoin de chausser mes skis pour dévaler des pentes vertigineuses, trouver les bons tremplins, prendre mon envol et planer complètement.
J’excelle en escalade d’hypothèses échafaudées.

Et puis, il y a peu, j’ai démarré cette activité qu’on pourrait dire sportive et m’y adonne sans retenue : je jongle avec les mots.

Enfin, mais surtout avant tout, vient le sport d’amour, le sport d’amour toujours, qui requiert endurance et résistance, souplesse et agilité, et beaucoup, beaucoup d’entraînement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s