Et le pognon, alors, tu crois qu’on le ramasse à la pelle ?

Ce matin j’ai trouvé un billet de dix euros par terre.
Eh bien, ça fait plaisir.
Enfin, plus à moi qu’à celle ou celui qui l’a perdu, évidemment.
Dix euros, c’est toujours ça.
La dernière fois que cela m’était arrivé, j’avais une douzaine d’années et c’était un billet de cinquante francs, oui, cinquante francs !!
Oh, le pactole…
Quand j’étais petite, j’en entendais qui râlaient :
« Et le pognon, alors, tu crois qu’on le ramasse à la pelle ? »
Et moi j’imaginais un mineur de fond, tout au bout de son boyau de mine d’or ou d’argent, remplissant des seaux de billets durement arrachés à la paroi de papier et à la sueur de son front.
Une pensée en amenant une autre, dans le registre du ramassage de sous en goguette, m’est revenu un souvenir, plus récent celui-ci.
Un jour, en sortant de la maison, sur l’allée je renverse par mégarde le contenu de mon porte-monnaie.
Les pièces roulent et partent s’égarer dans les plates-bandes.
Mes fils et moi nous nous aquatrepattons pour les récupérer, et je soupire :
« Quel dommage tout de même que ça ne pousse pas ! Même en arrosant beaucoup ! »
Le plus jeune, levant le sourcil, me lance alors un coup d’œil soupçonneux avant de commenter du haut de ses cinq ans :
« Enfin, Maman, ne me dis pas que tu as essayé ? »

 

billet-50-francs-racine

Recto billet 50 francs Racine du 7 juin 1962 au 3 juin 1976

Verso_d'un_billet_de_50_francs_de_1967

Verso billet 50 francs Racine du 7 juin 1962 au 3 juin 1976

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s