Quand la boucle est bouclée

Inspirations du moment.

Les idées me sortent ainsi du crâne : en boucles et en spirales, souvent emmêlées. D’autres poussent leur réflexion tout droit. Dans toutes les directions, peut-être, mais tout droit. Il s’agit, je crois, de gestion mentale – ou capillaire, puisque c’est dans l’air car je pense à l’impact sur le cuir chevelu.

Idées tressées et bien dressées, nouées et disciplinées.
Idées qui jaillissent, moussent et ondulent et s’échappent des barrettes – non, pardon, des barrages érigés.

J’ai récupéré mes nouvelles lunettes.
Dans la foulée, je vais chez le coiffeur.
Voilà deux informations passionnantes s’il en est, je sais.
On atteint des sommets dans le scoop – or loop anyway.

On notera, quels que soient les intervenants, qu’on va toujours « chez » le coiffeur, masculin. C’est ainsi. Ma coiffeuse – oui, celle qui dit toujours en pétrissant mes cheveux que j’ai une boucle magnifique, ce à quoi j’ai systématiquement envie de rétorquer : une boucle, ah oui ! mais laquelle ? –  ma coiffeuse, donc, puisque c’est la mienne, m’affirme qu’elles me vont à ravir, elle parle de mes lunettes, et me glisse sans réfléchir à la portée de ses paroles :

— Ça vous donne un coup de jeune. Et… vous n’avez jamais pensé à faire une petite couleur ?

Le coup de jeune reçu plus adroitement qu’il n’aura été envoyé me donne terriblement envie de rire mais je me contiens et réplique aussi dignement que possible, avec un sens de la repartie* proprement décoiffant :

– Ni une petite ni une grande.

Mais c’est que je les aime, mes mèches !
Il y a des années, en me regardant attentivement, l’œil appréciateur et plissé, une de mes petites sœurs a eu ce commentaire :

— Elles sont hyper naturelles, ces mèches que tu te fais faire.

Je l’ai regardée avec des yeux ronds. Ça, pour être naturelles, elles sont naturelles !
Merci Dame Nature – merci à toi, Maman – de ce côté-là je n’ai pas trop à me plaindre.
C’est comme mes rides : j’assume, et je continuerai à rigoler.
Faire la gueule vieillit à mon sens beaucoup plus que d’avoir une chevelure striée d’argent.
Oui, je sais, je sais, j’en aurai bientôt davantage sur le crâne que sur mon compte en banque. Oh, écoutez, je ne vais pas commencer à me faire des cheveux blancs avec ça, hein ?

Mes souvenirs, eux aussi, sont bouclés.
Et je les brode…
J’en ai tellement, tellement en tête, qui me sortent ainsi du crâne, tout comme les idées. Qui se faufilent sous ma plume, enfin, sous mon clavier.
Des histoires de famille. Racontées, répétées, transformées, déguisées, maquillées et grimées comme contes de Grimm.
Des histoires que je brode au petit point-virgule. Point jeté. Point lancé. Point de croix sans génuflexion. Il y avait aussi un point de boucle.  Oui, oui. Affaire de boucles toujours.
J’ai appris ça dans mon jeune temps, il y a longtemps. À les raconter, les histoires, bien plus qu’à en faire ou mentir des calembredaines. Et pourtant… « Tu veux bien arrêter de toujours faire des histoires ? » … Cette injonction-là, me l’a-t-on assez serinée ?
Comme on surine celle qu’on veut faire taire ?
Effet contraire assurément.

Je travaille donc à mes petits ouvrages.

Et la boucle est bouclée. La dérouler avec ou sans extension – pour filer la métaphore capillotractée – ne défrisera personne. Loin de fermer le cercle, cela forme dans la chevelure ce que l’on nomme une spirale et, lorsqu’elle est longue, une anglaise.


* On dit et on écrit « repartie » sans accent. Répartie est le participe passé féminin du verbe répartir. À ne pas confondre avec repartir. Comme regagner ses foyers. Et la boucle est à nouveau bouclée. Avec les lunettes, j’entends.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s