Ça défoule ?

Dans la série des recommandations lumineuses et des exécutions brillantes…

Taper super fort sur un oreiller avec une raquette de tennis.
Ça m’avait été conseillé pour quand je suis très, très énervée.
Oui, ça m’arrive. Vous jamais, peut-être ?

Bref.
J’ai mis en pratique.

Je n’y suis pas allée de main morte.
Quand je renvoie la balle, avec moi, ça peut partir loin.
Mais c’est une autre histoire, toute mon histoire en fait.

Revenons à nos moutons, mon canard.
Non, à ma raquette et à mon oreiller. De fin duvet.

Ah ça… J’y ai mis de l’ardeur.
Toute mon énergie.

Résultat : ma raquette flinguée, mon oreiller crevé et la taie avec, et des plumes tout partout-partout dans la pièce.
Pièce à nettoyer. De fond en comble.
Le duvet, surtout quand il est fin, ah, c’est fin, ça vole. Tu nettoies d’un côté, ça file de l’autre.

Ça m’a énervée, mais énervée !!

Je n’ai plus jamais eu recours à ce modus operandi.
Une fois m’a suffi.

Reconnaissons-lui tout de même une certaine efficacité : quand je sens que je vais m’emporter, rien que de me rappeler cet épisode et de repenser à l’état dans lequel cela m’a mise, je rigole.

Et le rire, intérieur bien sûr – sinon dans les moments de tension il en est que cela peut agacer, alors c’est bien la peine, bref – le rire, c’est aussi une façon de faire tomber la colère.

Je ne vous l’apprends pas ?

[Credit image : Pixabay]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s