La chaaaaaarge mentale

Ah la la, ces histoires de charge mentale…

Personnellement et en ce qui me concerne, mais je parle en mon nom propre, récuré même, je me fous complètement que ce soit moi ou mon namoureux qui se charge de ranger la cuisine.

Si c’est moi qui m’en charge, lui se chargera d’autre chose.
Nos « parts » respectives, avec tout le respect que l’on se doit, sont interchangeables. Ou disons plus simplement que chacun va vers ce qu’il préfère exécuter, sans que tranche le couperet de la jjjjjjustice équitable. Et ça tombe assez bien : ça se répartit agréablement. C’est bien ce qui compte, non ?

Tout bien soupesé, rien de si pesant.

On pense aussi à remercier l’autre de ce qu’il a fait : dans la série des amabilités à s’échanger, c’est du quotidien, ça ne mange pas de pain.

Et puis moi, vous savez, pour tout vous dire, je ne déteste pas qu’on vienne s’occuper de moi pendant que je fais la vaisselle.
Non, non, je ne déteste pas.
Mais c’est une autre histoire, toute mon histoire en fait.

NB : L’inspiration de ce petit bout d’écrit m’est venue du texte du visuel qui figure ci-dessous, absolument pas des personnages en eux-mêmes.  C’est dire que toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait purement fortuite.
En plus, je n’ai pas de boucles d’oreilles en forme de feuilles, moi.

horizontal-2759820_1920

Illustration : Marine S.
Crédit photos : Pixabay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s