Écouter les coquelicots

Ne pas cueillir les coquelicots, ça je l’ai su très tôt !
Ma grand-mère à Pourgent nous le disait et nous le répétait :

— Ne cueillez pas les coquelicots, mes chéris*, c’est une fleur trop fragile, laissez-là vivre en son champ.

Alors moi je tendais l’oreille.
Que j’avais encore fine à l’époque.
Mais c’est une autre histoire, toute mon histoire en fait.

Je conserve en mon cœur la lointaine et lancinante souffrance de n’avoir jamais su percevoir le sans nul doute ineffable son si délicat des chants de coquelicots.

Je ne sais qu’en apprécier la beauté.
C’est déjà pas si mal.


* Elle disait mes chéris alors moi je me demandais s’il s’agissait des fleurs ou de ses petits-enfants. Maintes fois je l’avais entendu parler des dahlias comme ses fleurs préférées. Mais je le savais bien, moi, que les chéries et les préférées ne sont pas toujours les mêmes, alors du coup forcément, oui, forcément, moi je me demandais.

[Crédit photo : Pixabay]

 

 

5 réflexions sur “Écouter les coquelicots

    • Régina,
      l’interface ne me permet pas de modifier le nom d’un des commentateurs. Alors j’ai supprimé ton com’, mais avant, j’ai pris la précaution de le recopier pour ne pas le perdre.
      Voici ce que tu m’avais écrit, qui m’avait fait très plaisir :
      « Je découvre ce blog , grâce à votre page FB que j’apprécie, et que je goûte chaque jour un peu plus! merci pour ce texte douceur, qui me fait voyager en deçà de la neige encore bien présente. »
      😊

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s