Lever de bonheur

Lever de bonheur

À l’aurore éveillée par la force de l’habitude*, par la douceur de la volupté me rendormir tendrement calée contre mon namoureux.

Soleil facétieux jouant sur ma paupière, ouvrir quatre bonnes heures plus tard un œil reposé et charmé.

M’étirer, me lever, et trouver sur la table croissants et pains au chocolat tout frais tout chauds et une orange pressée.

Voir émerger mes deux grands plus jeunes fils encore tout embroussaillés de sommeil.
Me réjouir en sachant que l’aîné arrive tout à l’heure, bien accompagné.

Et déjà la musique choisie.
Sourire et savourer ces moments familiaux partagés. Dimanches de bonheur.

~ Octobre 2016 à V.

Sourire, oh oui, sourire, et savourer le cœur heureux ce souvenir chéri, et tous les autres qui surgissent souvent pile poil au bon moment pour me remémorer ces instants délicieux. Me dire que le temps passe, repassera et qu’ils se reproduiront.

Je parle de ces instants précieux – car pour ce qui est de se reproduire, je parle de mes fils, c’est là une autre histoire, toute leur histoire en fait.

* Sans doute faut-il préciser qu’à cette époque tous deux nous levions à 5h du mat’ (sans un frisson) pour nous en aller bosser à la capitale depuis notre « proche-province ».

Une fois cette époque révolue, c’était prévu, naquit une nouvelle organisation qui fut la bienvenue.

 

[Credit image : Pixabay]

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s