Est-ce bien à ta taille ?

Est-ce bien à ta taille ?

Deux histoires de taille – enfin, à vous d’en juger – me sont revenues à l’esprit ces derniers jours. 

J’étais en train de faire des rangements, je triais des vêtements, dont un gros sac qui venait de chez ma soeur. Dans les familles de filles, vous savez, les échanges vont bon train. Nous nous refilions régulièrement les habits des plus grands pour les plus jeunes. Nos propres affaires aussi – quand l’une s’en lassait, l’autre était ravie de les hériter.

Ce jour-là, mes fils jouaient autour de moi. Mon aîné préféré avait six ans ; mon cadet préféré, trois ; et mon benjamin préféré n’était encore qu’un tout petit bébé.

Je mets de côté un bermuda qui n’avait rien à faire dans les tenues des enfants.
Mon aîné, curieux, s’en saisit ; il regarde l’étiquette et s’étonne : 

— … 40 ? Oh bah c’est sûrement du 40 ans, mais alors c’est bbbbbien trop vieux pour nous ! 

Je pense que ce « nous » m’incluait également, alors j’ai trouvé ça très drôle.

Je prends ensuite sur le dessus de la pile un pantalon écossais et dis à mon cadet :

— Viens ici, mon cœur, que je voie si ce pantalon est à ta taille.

Et lui de me répondre en éclatant de rire :

— Oh, meuh non, Maman, woyons ; il est pas à Tataille, il est à Locola !!

C’est ainsi qu’il appelait son grand frère…

Quelques mois auparavant – ils avaient donc cinq et deux ans – un échange mémorable, dont le souvenir me met toujours en joie, avait eu lieu à la table du petit déjeuner. Mon aîné préféré me réclamait une troisième tartine et je l’invitais à la modération, lesdites tartines étant très généreuses :

— Euh… deux, ça me paraît bien, déjà, tu ne crois pas, mon chéri ?

Et voilà mon cadet préféré qui se mêle d’intervenir et qui, sur un ton désopilant, en lui faisant de gros yeux et en agitant son index dans sa direction, répète à son grand frère :

— Deux ta´tines y c’y tout, Locola ! Hein ? Bon !!

Alors « Locola » se tourne vers moi et soupire : 

— Ce petit garçon… Ah la la… Ce petit garçon commence à vraiment bien parler. Mais alors… pfffff, il est drôlement embêtant !

Je pleure de rire à ce souvenir. Ah ça, je m’amusais bien à les écouter, mes chanchounets d’amour.

Et vous, quels souvenirs conservez-vous de réactions adorables d’enfants de votre entourage ?

📷 Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s