Orthorexiques, ne lisez pas ceci !

Orthorexiques, ne lisez pas ceci !

C’est le printemps ou quoi ? J’ai une fffffurieuse envie de verdurette. J’hésite entre le méli-mélo aux trois poivrons ou une belle assiette de… de hariboverts !

Meuuuuuh j’rigole, comme dirait l’un de mes fils. Ces irrépressibles pulsions semblent m’être passées et je m’en trouve fort bien. Il fut de si longues périodes où je ne savais, ne pouvais me réfréner…

Mais ce temps-là est révolu, lulu, l’eusses-tu cru ?

Quand j’ai envie d’un bon petit truc, je me l’offre, sans culpabiliser. Et je ne m’en cache pas. J’en profite ouvertement. Elle est peut-être là, la solution : assumer mon comportement au vu et au su de mon entourage.

Concernant l’addiction aux bonbecs, il est parfaitement inutile de commenter cette publication pour doctement rappeler que c’est mauvais pour la santé, fabriqué à partir de cadavres de bêtes mortes, bourré d’additifs et d’affreux addictifs pléonastiquement tout plein-tout plein de produits très-très chimiques. C’est bon : comme tous ici – enfin, j’imagine – j’en suis informée mais j’estime pouvoir de temps en temps m’offrir un petit craquage régressif sans encourir les foudres des orthorexiques qui pourraient tomber sur ces lignes !

Pour celles et ceux qui ne se seraient pas encore précipités sur leur dictionnaire, je donne ici la définition de ce mot quelque peu barbare.

Sont orthorexiques les personnes présentant un trouble alimentaire obsessionnel qui se traduit par une fixation compulsive de manger des aliments purs et surtout sains, du moins supposés tels (… il est certain qu’on ne sait plus à quel sain se vouer !).

Ce trouble comportemental n’est pas toujours identifié, que ce soit par les personnes qui en souffrent, leur entourage ou même les soignants, tout simplement parce qu’à notre époque ce mode d’alimentation est culturellement et socialement revendiqué.

Sont principalement touchées par l’orthorexie les femmes de moins de 25 ans ayant souffert ou souffrant des TCA que sont les troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie, la boulimie, ou l’hyperphagie.

Pour ce qui me concerne, j’ai plus de 25 ans, oui, un poilichou davantage, je coche la case TCA – eh oui, je suis passée par là, mais ça c’était avant –, j’attache une réelle importance à la qualité des produits que je consomme… et… et je m’autorise de temps à autre quelques superbes dérapages qui restent relativement contrôlés !

Et vous, sur quoi vous jetez-vous quand rien, non rien, plus rien ne vous retient ?

[Photos : Haribo]

9 réflexions sur “Orthorexiques, ne lisez pas ceci !

  1. Je me jette sur le fromage… n’importe quel fromage ! Mon conjoint qui a horreur de ça, me regarde avec dégoût et il lui est déjà arrivé de quitter la table à cause de l’odeur d’un bien vieux comté ! Heureusement, mes enfants ont hérité de cette gourmandise fromagère et maintenant qu’ils ont plus grands (5 ans déjà !), je suis moins seule devant mon plateau de fromages !

    Aimé par 1 personne

  2. Alors, parmi les produits alimentaires dont la disponibilité est susceptible d’exaspérer ma gourmandise outrancièrement, se trouvent, sans ordre hiérarchique :
    – Les gressins (ou grissinis) et plus encore s’ils sont accompagnés de bouchons de chèvre secs ;
    – Les cacahuètes et les pistaches non décortiquées ;
    – Les chips ondulées artisanales et de productions régionales (Bretagne, Aveyron…) ;
    – Les frites maison au viandox ;
    – Les sardines, les crevettes, les anchois, les supions, les moules et les petites seiches poêlés ou grillés à la plancha ;
    – Les Navettes provençales ;
    – Les Croquants aux amandes provençaux ;
    – Les Canistrelli, les Falculelle et l’Ambrucciata de Corse ;
    – Les bombons Violettes de Toulouse ;
    – Les bombons Anis de Flavigny ;
    – Les bombons Kréma ;
    – Les Nounours en guimauve ;

    Et j’en passe encore beaucoup tant la liste serait trop longue…

    J’aime

    • Bon ! Eh bien voilà ! Merci !… J’ai faim. Enfin, non, ce n’est pas de la faim, évidemment.
      J’ai envie… Oui, j’ai envie… de tout ce que tu énumères avec une terrible gourmandise !!
      Je ne sais pas si j’ai le bec plus salé que sucré, j’aime tout ce qui est délicieux…
      Et l’Anis de Flavigny, perle à savourer jusqu’au grain si parfumé qui l’a créé…
      Stop, j’arrête. Mais pas mes pensées !

      Aimé par 1 personne

  3. Précieuses et inoubliables sont les interruptions de l’écoulement du temps pendants lesquelles l’acmé de la jouissance sensorielle atteint l’altitude à laquelle l’envie peut élever les pensées…

    J’aime

  4. Je suis plutôt orthorexique, mais, habitant à Bruxelles depuis 33 ans, j’ai appris à aimer la bière belge, trappiste ou non, et là, je dois me retenir…
    Sinon,
    Les huîtres,
    Les huîtres,
    Les.. bon tu as compris,
    Tout ce qui vient de la mer (ère?🧐)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s