Hypermnésique mais pas trop

Hypermnésique mais pas trop

Voilà : pas toujours comme je le voudrais.

C’est tout moi. J’ai beau dire tout haut : « Je suis en ce moment même en train de fermer à clé les armoires de mon bureau » pour essayer de bien conscientiser (eh oui, ce verbe affreux existe) cet instant passionnant s’il en est, à peine dans l’ascenseur le doute m’assaille.

Il m’est arrivé de remonter vérifier.

C’est un peu la limite du truc : je manie des documents confidentiels mais mon bureau sert de salle de réunion quand je suis en télétravail, donc je ne laisse rien traîner – ce qui n’est pas dans mes habitudes – mais tout doit impérativement être sous clé.
Soupir.

Et j’ai, à côté de cela, engrangé une multitude de souvenirs dont, compte tenu de notre configuration familiale, je suis aujourd’hui la seule dépositaire. Des souvenirs futiles pour certains, et puis tant d’autres si importants, décisifs mêmes.

Et moi, émoi, c’est une charge qui me meut tout en m’isolant. Comprenne qui pourra, comprenne qui voudra.

Et vous ? À quels types de problèmes de mémoire êtes-vous confrontés ?

Photo ©LaureChevalierSommervogel

4 réflexions sur “Hypermnésique mais pas trop

  1. Ah, bon, je crois que ton esprit est pris par une multitude de pensées et qu’il se promène de l’une à l’autre en mettant de côté ce qu’il vient d’absorber … Ton histoire de fermeture de ta porte, rien d’extraordinaire !! Ca m’arrive aussi ! Il m’arrive aussi de bien tout préparer avant de partir de façon à ne rien oublier, et puis, une fois sorti et déjà loin, je pense à vérifier que j’ai bien mon portable, par exemple ! eh bien, non !!! Alors, retour vite-fait, pour le retrouver là où je l’avais laissé, prêt à être glissé dans sa pochette !! Et j’aurais juré l’avoir pris !! Bref, beaucoup d’événements de ce genre !! Tu en fais trop !! Relaxe !! Take it easy !! Rien d’affolant, en tout cas, à mon avis !!

    Amitiés

    Philippe

    Aimé par 1 personne

  2. Ah la mémoire et ses singularités à l’égard desquelles le choix du sujet de ton article, la subtilité, l’humour et la pertinence de tes propos ont de nouveau enchanté mon esprit !
    Et puisque la gourmandise suscitée par la lecture de tes articles me donne à croire que la mémoire est, d’une manière explicite ou implicite, une des racines nourricières de ton inspiration, j’ose tenter de t’exprimer ma reconnaissance en t’indiquant mon très grand intérêt suscité par l’éclairage porté, sur ce thème, par le livre « Science de la mémoire – Oublier et se souvenir » que Daniel Schacter a fait publier en France par Odile Jacob en y réunissant et complétant les apports de ses précédents ouvrages publiés aux États Unis.
    Tu pourras, si tu le souhaites, avoir une approche synthétique des connaissances et réflexions proposées par ce chercheur par la lecture de l’article auquel le lien de connexion ci-après te permettra d’accéder : https://nospensees.fr/les-7-peches-de-la-memoire-selon-daniel-schacter
    Affectueusement tien

    J’aime

    • Merci beaucoup pour ton commentaire et pour cette suggestion d’approfondissement. J’ai lu l’article avec intérêt mais je crains que le livre en lui-même ne dépasse très largement mes capacités.
      Tu me diras que je m’arrête à un détail, mais le choix de ce terme, péché, me laisse perplexe, quand faille ou défaut venaient comme synonyme ne portant pas la même connotation. Ça m’a agacée. Je te le dis comme je l’ai ressenti…
      Passe un bon week-end ☀️

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s