Une plante verte à consoler

Une plante verte à consoler

Comment raviver une plante verte qui s’est désespérée de ton absence momentanée ?

Il faut la soigner bien sûr ; mais surtout, avant tout, il faut la consoler.
Tendrement et très sérieusement ; c’est tout à fait compatible.

L’arroser, bien sûr ; préalable absolu.

Puis, à plusieurs moments de la journée, il est indispensable qu’elle ressente ton attention dirigée.
Tu la couvriras de regards encourageants.
N’hésite pas, avec la compassion d’une main caressant un visage aimé, aimé et fatigué, à effleurer son feuillage ; il est momentanément flétri car son cœur est meurtri.
Dis-lui des mots doux ; sache que, même si tu ne les prononces pas à voix haute, elle les entendra, les ressentira.

Ton attention dédiée, elle l’appréciera.
Cela l’aidera.

En quelques heures tu la verras renaître, toute ragaillardie, sous tes yeux à chaque fois éblouis par la force et la simplicité de la nature.
Résilience.

Ah, cet amour des plantes – qui me le rendent bien – c’est une belle histoire, toute mon histoire en fait.

🌿💛🌿

img_2213

[Crédit photos : Laure Chevalier Sommervogel]

3 réflexions sur “Une plante verte à consoler

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s