Losing my religion

Savez-vous ce que veut dire Losing my religion, ce titre de REM que tout particulièrement je chéris compte tenu de la gamme de souvenirs contrastés auxquels il me renvoie ?
Il s’agit de perdre ses repères et son latin, son calme et son sang-froid… ce qui jamais ne m’arrive, jamais au grand jamais (vous avez le droit de le croire).

Fin avril 1991, pendant cette semaine que je trouvai si longue, je l’ignorais quand à la maternité de Saint-Cloud j’écoutais en boucle cette chanson dont je devais par la suite découvrir les paroles, largement aussi captivantes que la musique.

Oui, je l’ignorais.
Mais je l’écoutais en boucle.

Boucles brunes, dorées, acajou ou châtain… ?

J’attendais, après l’avoir attendu pendant neuf mois écourtés, j’attendais patiemment, aussi patiemment que possible et l’attente n’est pas mon fort, j’attendais de récupérer mon baby que je ne connaissais pas encore mais qui très vite deviendrait mon benjamin préféré.

Après un puis deux blondinets, ce fut un petit brun qui bien entendu, lui aussi, fit et fut mon régal et mon bonheur.

 

 

[Credit image : Pixabay]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s