Un cintre compressé

C’est l’histoire d’un cintre.
Un cintre de pressing, un truc tout bête, pas très intéressant.

Un jour j’étais énervée, je ne sais même plus ni pour qui ni pour quoi, c’est dire.
Je l’ai attrapé, lui qui ne m’avait rien fait ; je l’ai chiffonné comme une feuille de papier, plié, replié, serré, contorsionné entre mes mains crispées.
Un cintre en métal quand même, je ne suis pas une faible femme.

Une fois calmée, je l’ai regardé, tout compressé, en quelque sorte écrabouillé.
Je l’avais irrémédiablement déformé.
Pourtant j’ai vu paraître une forme, j’étais tout étonnée : devant moi je l’ai posé et…

Oh ! … un arbre.

Je l’ai conservé.
Depuis le temps, je pense qu’il m’a pardonné de l’avoir ainsi malmené.

Souvent je le regarde.
C’est un arbre sans feuille, le cintre n’a jamais fleuri, mais j’y accroche mes pensées.

[Photos : L.C.S.]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s