Le sens du détail

Le sens du détail

J’ai cette tendance (défaut, tournure d’esprit particulière ?) de toujours penser qu’on cherche à nous faire repérer ce qui se trouve sous nos yeux mais que seul un sens de l’observation affûté permet de détecter.
Or je le vois bien d’après la réaction des gens : certains s’en offusquent quand d’autres sont infiniment patients. Ce qui me permet aussi de comprendre, ou du moins essayer de mieux cerner les caractères des personnes concernées.

Exemple concret.

Sur une publication Facebook, je vois passer ce texte ainsi présenté :

« […] la création littéraire devînt pour moi ce qu’elle est toujours, à ses grands moments d’authenticité, une feinte pour tenter d’échapper à l’intolérable, une façon de rendre l’âme pour demeurer vivant. »
Romain Gary, La Promesse de l’aube

En commentaire, je m’étonne :
—Devînt est un imparfait du subjonctif puisqu’il y a un accent circonflexe sur le i. Probablement le début de la phrase manque-t-il, qui induit le subjonctif ?

La réponse m’est aussitôt fournie via une photo du texte en question :

Ma réaction :
— Ah, voilà : « Jusqu’à ce que » + subjonctif. C’est bien cela. Et c’est ce que tu souhaitais nous faire deviner ?

Réponse :
— Non, pas du tout, j’ai juste fait une pause dans ma lecture pour relever ce bout de phrase que je trouve merveilleux.

J’ai présenté mes excuses qui furent délicieusement acceptées puisque cette interlocutrice… ah non, nous n’avons jamais échangé par oral, en conséquence le mot ne convient pas… cette correspondante, charmante, m’a rassurée :
—  Ne change rien, j’adore !

De fait, cette citation est particulièrement inspirante. Repérer ce détail de l’accent circonflexe sur le I ne m’a pas empêchée de la savourer.
Me reste toutefois l’impression légèrement perturbante de n’avoir pas porté mon attention là où elle était attendue et surtout de n’avoir pas réagi de façon appropriée.
Heureusement cela s’est bien terminé.

Ce n’est pas toujours le cas.
Il en est que ce sens du détail et cette constante recherche de précision irritent. Cela me vaut d’être parfois rejetée. J’en suis alors décontenancée et je me sens complètement à côté de la plaque, en total décalage.

Est-ce un défaut que d’être intéressée aussi bien par le fond que par la forme ?

[Crédit photo : Pixabay]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s