Hypermnésique mais pas trop

Hypermnésique mais pas trop

Voilà : pas toujours comme je le voudrais.

C’est tout moi. J’ai beau dire tout haut : « Je suis en ce moment même en train de fermer à clé les armoires de mon bureau » pour essayer de bien conscientiser (eh oui, ce verbe affreux existe) cet instant passionnant s’il en est, à peine dans l’ascenseur le doute m’assaille.

Il m’est arrivé de remonter vérifier.

C’est un peu la limite du truc : je manie des documents confidentiels mais mon bureau sert de salle de réunion quand je suis en télétravail, donc je ne laisse rien traîner – ce qui n’est pas dans mes habitudes – mais tout doit impérativement être sous clé.
Soupir.

Et j’ai, à côté de cela, engrangé une multitude de souvenirs dont, compte tenu de notre configuration familiale, je suis aujourd’hui la seule dépositaire. Des souvenirs futiles pour certains, et puis tant d’autres si importants, décisifs mêmes.

Et moi, émoi, c’est une charge qui me meut tout en m’isolant. Comprenne qui pourra, comprenne qui voudra.

Et vous ? À quels types de problèmes de mémoire êtes-vous confrontés ?

Photo ©LaureChevalierSommervogel