Crise de tête

Crise de tête

Dans la série des détournements d’expressions…

Ce que je vous marre ici ne casse pas trois briques à un connard mais on ne fait pas d’omelette sans cligner des yeux.

Sachez qu’on n’est pas sortis de l’asperge. Et comme vous n’y allez pas avec le dos de la main morte, à ce petit pieu-là c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres !

Je n’ai certes pas inventé la machine à couper la peur, pourtant une goutte d’eau peut mettre le feu aux poutres et la cerise faire déborder la vase, alors j’ai eu une idée de génisse. Toutefois une question me turlutte : peut-on vendre la peau de l’ours avant d’avoir tué le bœuf ? Parce que plus on est de fous, moins y a de riz ! Et même si la bite ne fait pas le moine, chassez le naturiste, il revient au bungalow. Il y a toujours des oiseaux de mauvais oeufs durs alors on peut bien prendre ses jambes et son cou et pourrir comme un dé raté, c’est cousu de vil plan. Seul on vend plus vite mais ensemble on a plus de foin donc rien ne serre le kiki à mourir, il faut jouir à point.

Certains passent du coca light et c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charcuterie ! Mais vieux motard que jamais : un clavier azerty en vaut deux. On peut toujours tirer des plans sur la moquette mais ne le prenez pas au pied de la lèpre. Cela dit sans mettre la charia avant l’hébreu, parce que c’est pas piquer des verts et des pas mûres. D’autant plus que donner c’est donner et repeindre ses volets. Parfois c’est comme chercher une anguille dans une meute de chiens, il y a baleine sous gravillon.

Il voulait faire Paris bye-bye parce que l’habit porte conseil. Il n’en croyait pas ses oeufs. Mais faut pas mousser pépé dans les orgies, on y perdrait son lapin. On ne sait plus à quel saint remonter les bretelles puisque la vérité sort de la couche des enfants, alors je garde ce dossier sous la croupe et on verra ce con de verrat.

Enfin, je ne vous dis que sale : on fait ce qu’on pneu mais ça a été la noix et la baleine pour cocoter ce petit bout d’écrit. Ça a failli partir en sucette sur le gâteau !

~•~

Pour préciser ce qui doit l’être, il s’agit là du remaniement personnel d’un texte anonyme qui tournait sur la toile, avec des ajouts que vous-mêmes m’aviez proposés lors d’une première diffusion de ce texte ô combien hilarant ! J’ai fait un remix bien qu’on ne mélange pas les mauviettes et les coups de torchons.

Vous en avez d’autres, ce ce style ?

Illustration : Le professeur Tournesol, par Hergé

Une réflexion sur “Crise de tête

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s