Citrons confits au sel et à l’huile d’olive

Citrons confits au sel et à l’huile d’olive

Extrêmement faciles à préparer, ces citrons confits vous permettront d’agrémenter vos plats de poisson, poulet, vos tajines, vos salades, etc. Excellents aussi dans la semoule et les mélanges de céréales salés.

Il vous faut :

• Un bocal en verre fermant hermétiquement

• Un couteau bien aiguisé

• 5 citrons non traités (choisissez-les petits, les tranches se répartiront mieux dans le bocal)

• De l’huile d’olive

• Du gros sel

– Lavez soigneusement votre bocal, inutile de le stériliser ;

– Après avoir éliminé les deux bouts de chaque citron pour que la pulpe soit visible, coupez les citrons en tranches d’1/2 centimètre d’épaisseur et retirez-en les pépins avec la pointe de votre couteau ;

– Versez 2 cuillerées à café de gros sel au fond du bocal puis disposez les tranches de citrons en les faisant se superposer et en couvrant chaque rondelle d’1/2 cuillerée de gros sel, jusqu’à 1 cm du haut du bocal ;

– À l’aide de votre couteau, glissez des rondelles de citron à la verticale tout autour de la paroi du bocal ;

– Versez lentement l’huile d’olive pour qu’elle se faufile dans tous les interstices et vienne recouvrir la préparation jusqu’en haut du bocal. Laissez infuser au moins trois jours avant la première utilisation.

Il est inutile de mettre le bocal au réfrigérateur – moi je le garde sur mon plan de travail parce que, mes citrons confits, je les utilise presque tous les jours, et puis c’est bbbbbeau !

Pensez à prélever l’huile, délicieusement parfumée au citron, pour vos salades ou autres préparations (dans la semoule épicée… miam !).

Quand il n’y a plus que quelques rondelles de citron au fond de votre bocal, n’attendez pas qu’il soit complètement vide : versez le contenu restant dans un bol, lavez le bocal et remplissez-le à nouveau comme expliqué ci-dessus. Ajoutez enfin les rondelles de citron et l’huile que vous avez mises de côté. Et c’est reparti pour un tour…

Parfois – souvent, même – j’ajoute une cuillerée à café d’herbes de Provence sur chaque couche de gros sel : toutes ces saveurs se marient particulièrement bien. D’ailleurs, j’y pense à l’instant, citron, huile d’olive et basilic frais, ce doit être très bon aussi… Ooooh, je crois que je vais m’en préparer un bocal, j’ai en ce moment dans mon potager du basilic pourpre assez exceptionnel.

Quand j’ai publié cette recette, on m’a demandé beaucoup de précisions, alors j’y réponds ici.

Est-ce que ce n’est pas trop salé ? Ce sont des citrons confits au sel alors évidemment qu’ils ont salés, mais à mon sens ils le sont juste comme il faut.

Comment je les utilise ? Mes citrons sont confits dans l’huile, ils sont donc bien imbibés de matière grasse. Je l’ai indiqué plus haut : je m’en sers pour agrémenter mes plats de poisson, poulet, mes tajines, mes salades, etc. Je les ajoute aussi dans la semoule et dans les mélanges de céréales salés. Je les utilise sans les essorer puisque l’huile apporte un goût délicieux et je les ajoute tels quels ou bien coupés en petits morceaux dans les plats que j’ai énumérés ci-dessus. Crus dans certaines préparations, mais je peux aussi les faire cuire… Par exemple sur la première photo de cet article, c’est un filet de lieu sur lequel j’ai disposé les tranches de citrons telles quelles ; je l’ai entouré de tomates coupées en deux et préparées façon Provençale, et hop, au four à 180°, ça cuit en 20 minutes.

On m’a demandé aussi combien de temps ils se conservent. Pour ma part, je prépare un nouveau bocal une fois par mois en moyenne, compte tenu de l’utilisation très fréquente que je fais de mes citrons confits. Sinon, je pense qu’ils peuvent se conserver beaucoup plus longtemps puisqu’ils sont dans l’huile, mais peut-être être alors mettre le bocal au réfrigérateur.

Bon appétit !!

PS : Une lectrice me fait remarquer que ma boîte à sel ressemble étrangement à la boîte d’allumettes qui se trouvait dans la cheminée de ses grands-parents, pour allumer le feu. Mais c’est une boîte à allumettes ! Ma Môman me l’avait chinée il y a des années de cela dans une brocante, et comme je me sers très peu d’allumettes, je l’avais reconvertie en boîte à sel.

[Crédit photos : Laure Chevalier Sommervogel]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s