Mon grand taiseux

Scène de vie familiale…

Les trois matches de rugby d’hier sont finis.
Ce matin mon namoureux et notre fils P., troisième du nom, sont en train de bricoler… enfin !

Moi je m’active autour d’eux tout en leur faisant part de ce qui me passe par la tête.
Or, est-il besoin de le rappeler, la libellule est volubile.

— Vous avez vu ça ? Ce n’est pas encore le grand beau mais bientôt le printemps sera là, je sens ça, je sens ça. Et, vous savez quoi ? Je suis tellement contente que cette pièce soit bientôt terminée ! Et je vais vous dire une bonne chose…  Vous savez quoi ?

L’air de ne pas y toucher, P. avance un « non, pas encore mais je pense qu’on va bientôt le savoir » qui me fait rigoler mais ne m’interrompt pas pour autant dans mon élan :

— Eh bien, vous êtes des cœurs et je trouve que vous faites du super boulot !

Mon namoureux – comme à son habitude – ponctue tout ce que je dis de hmm tout à fait éloquents.

Et comme je fais remarquer à P. sur un ton narquois que son père parle couramment le hmm et lui demande s’il a noté l’étendue de la gamme qu’il est capable de produire, ce dernier secoue la tête d’un air indigné et s’exclame :

— M’enfin… !?! Avec tout cha de viches dans le bec, qu’est-ch’tu veux qu’je dige d’autre ? T’es vraiment exchtraordinaire, toi !

Extraordinaire, moi ? C’est toujours ça d’attrapé, non ?
Ze sais, ze suis z’exquise, c’est z’qui fait tout mon ssssharme.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s