Quiche aux rogatons fromagers

Quand je propose un beau plateau de fromages, que tous se servent et se resservent (même si le fromage ne se re-présente pas, ça va, on est entre nous), et que plus personne ne veut finir, oh, même ce petit bout-là (le besoin de tout terminer n’est pas un impératif, il faut garder de l’appétit pour le dessert… !), il reste ce que j’appelle « les petits rogatons ».
Ça ne ressemble à rien et on n’a pas forcément envie de se les voir resservir au prochain repas. Du coup, je les congèle : je sais que ça resservira à une occasion ou à une autre.

Hier, j’en ai fait une quiche à ma façon.

N’hésitez pas à mélanger tous les types de fromages, je dirai même que plus il y a de variété meilleure sera la quiche aux rogatons.
Et suuuurtout, laissez les croûtes, ça joue sur le goût et la consistance du plat.

Eh bien voilà , je crois que le moment est venu de tout vous dire : je suis croûtedufromagivore, je le revendique haut et fort !

Ddddonc, pour réaliser cette recette d’une confondante, oui, très fondante simplicité, j’ai froncé le moule d’un rond de pâte feuilletée, piqué le fond à la fourchette puis réparti les rogatons de fromages préalablement découpés en petits morceaux.
Sur la photo on voit qu’ils sont déjà un peu fondus, effectivement je les ai décongelés dans le micro-ondes pour gagner du temps et j’y suis allée un peu fort : aucune importance, ils fondront davantage en cuisant !

Pour la migaine, j’ai préféré éviter la crème fraîche, avec les fromages ç’aurait été trop gras : un bol de lait m’a paru suffire, avec deux œufs et une cuillerée à soupe de fines herbes à la provençale, du poivre et un tout petit peu de sel (le fromage est déjà bien salé).
J’ai battu le tout, versé ma migaine sur les rogatons, et hop au four à 200° pour une petite demi-heure.

La salade, je la cisèle toujours car j’ai horreur des grandes feuilles qu’on a du mal à porter à sa bouche sans se projeter de la vinaigrette partout. Et puis la ciseler permet d’augmenter très sensiblement la quantité servie. Or, la salade, c’est bon pour la santé et on n’en mange jamais assez.
La vinaigrette ? Cette fois-ci je l’ai préparée classique, avec de l’huile d’olive, du vinaigre de cidre et de la moutarde, + sel et poivre, mais vous ferez bien comme vous voudrez.

Et voilà le résultat : ce qu’il y a de particulièrement délicieux, c’est que chaque bouchée de cette quiche aux rogatons offre un goût différent.
Tiens, j’aurais pu ajouter quelques cerneaux de noix… j’y penserai la prochaine fois.

img_0453

Et le fromage s’abandonne…

Variante : on peut faire un gratin d’épinards aux rogatons de fromages.
On fait décongeler un paquet d’épinards en branches, on les dispose au fond d’un plat à gratin, on parsème le dessus de petits morceaux de rogatons de fromages, et hop au four à 200° pendant une petite demi-heure.
Vous vous régalerez !

Hier, nous avions commencé par un apéritif bien fourni.
Ça, l’apéritif, c’est mon namoureux qui s’en charge… je ne fais que déguster (et j’apprécie) !

img_0447

Et toujours dans la cuisine Monsieur Loeufalacoque qui rigole 🙂

img_0055

 

[Credit images : Laure Chevalier Sommervogel]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s